Culture Jeux : Camille Serme tourne la page...

Camille Serme a mis fin il y a quelques semaines à un magnifique chapitre de sa vie de sportive de haut-niveau. 2ème joueuse mondiale de squash notre cristolienne aura porté le squash cristolien et tricolore au plus haut niveau mondiale durant plus d’une décennie. Voir son sport figurer au programme olympique aura été un rêve… Notre championne revient pour Culture Jeux sur ce regret mais pas que… Elle évoque également les moments forts de sa carrière et ce qu’elle compte faire lors des Jeux de Paris. Entretien !


Tu viens d’annoncer la fin de ta carrière, quel sentiment prédomine ?

Un soulagement! Cela fait un petit moment que j'ai pris ma décision mais je voulais attendre d'avoir bien préparé mes projets futurs avant de l'annoncer publiquement. Maintenant je suis très contente de voir le retour des gens sur mes annonces, tout le monde a l'air ravi et j'ai reçu beaucoup de messages bienveillants, c'est très touchant !


Au moment de tourner une grande page de ta vie, quels moments t’aura marqué plus que d’autres ?

C'est la première fois que je "m'autorise" à regarder derrière moi: pendant ma carrière, je voulais tellement progresser que je ne pensais pas à ce que j'étais en train de réaliser. Mais là ce qui marque le plus en fait c'est toute ma carrière, ce que j'ai réussi à faire en tant que première française pour le squash féminin. J'en suis très fière et j'espère que ça va montrer le chemin aux filles.


Quelles auront été les clefs de ta réussite durant ces nombreuses années au plus haut niveau ?

Une équipe incroyable autour de moi! Bien sûr ça a commencé avec Philippe Signoret, mon entraîneur de toujours, mais aussi tous les autres membres du staff qui nous ont aidé et poussé pendant toutes ces années! Et bien sûr le soutien inconditionnel de ma famille, mes amis, mes proches. Cette carrière je l'ai eu grâce à eux aussi.

Le fait que le Squash n’est jamais été intégré à la liste des sports Olympiques reste un regret pour toi ?

Oui c'est sûr, ça reste une déception. Mais on a tout fait pour rentrer, nous n'avons pas de regret de notre côté. Maintenant on va leur montrer que c'est eux qui vont regretter de ne pas nous avoir choisi, en leur montrant à quel point notre sport est époustouflant! Avec notre projet de gros tournoi féminin et masculin a Paris, au palais de Tokyo, le public verra tout ça.


Où seras-tu en été 2024 ?

A Paris! :) J'ai très envie de vivre les Jeux en tant que spectatrice mais aussi supportrice auprès des athlètes que mon compagnon coach mentalement et qui seront, croisons les doigts, aux Jeux de Paris :)


Quel message souhaites-tu transmettre à la jeune génération de sportif cristolien ?

Que le sport de haut niveau est une école de la vie! J'ai eu la chance de voyager, de rencontrer des gens incroyables, de découvrir des cultures différentes, de vivre ma passion toutes ces années et bien sûr d'apprendre des valeurs humaines que je veux transmettre à mes propres enfants plus tard.


3 vues

Posts récents

Voir tout