Génération 2024 !

Il fait d'ores et déjà partie de l'héritage des Jeux de Paris. Le service civique "génération 2024" remporte un franc succès depuis sa mise en place. Porté par le CNOSF et le comité d'organisation des Jeux de Paris, l'objectif est désormais très ambitieux.

Un an après le lancement du programme service civique, "génération 2024", avec le Comité d’organisation des jeux et le mouvement sportif français, plus de 3 500 jeunes ont pu profiter du dispositif, mais l’objectif est désormais plus ambitieux. 30 000 jeunes volontaires sont attendus d’ici 2024 pour effectuer un service civique.


Un programme qui s’adresse aux jeunes de 16 à 25 ans, jusqu’à 30 ans en situation de handicap, sans condition de diplôme, pour une période de 6 à 12 mois en France ou à l’Etranger, dans des clubs, ligues, fédérations, associations ou collectivités territoriales labellisées "terre de jeux". Il s’agit d’impliquer la jeunesse dans les Jeux olympiques.

Susciter des vocations !


"Le système sportif repose beaucoup sur l’engagement des bénévoles et des volontaires dans des centaines de milliers de clubs", explique Tony Estanguet le président du comité d'organisation des JO. "Si on veut capter cette génération 2024, cette jeunesse, c’est en lui proposant des missions d’engagements très concrètes, au contact de ceux qui font le sport français. Beaucoup d’entre eux souhaitent ensuite postuler sur des emplois dans le monde du sport. C’est ça aussi que nous souhaitons encourager." Depuis sa création en 2010, 600 000 jeunes ont effectué un service civique. La génération 2024, pourra s’appuyer sur des bases solides pour tenter de rejoindre ensuite le programme des volontaires de Paris 2024.



1 vue

Posts récents

Voir tout