Cyclisme : Faites connaissance avec Marie Patouillet !

Sélectionnée pour les prochains Jeux Parlympiques de Tokyo, Marie Patouillet, pistarde de l'US Créteil, défendra ses chances et celle de la France à Tokyo dans l'espoir de ramener une médaille à Créteil cet été. Faites connaissance avec notre Cristolienne à travers une interview confidences...


Comment te décrirais ton entourage en 3 mots ?


« Déterminée, exigeante, généreuse »


Ton handicap en quelques mots ?


« J’ai une malformation depuis la naissance de mon pied gauche (anomalie articulaire au niveau de la cheville, et agénésie de 2 rayons de mon pied). »


Pourquoi avoir fait le choix de cette discipline ?


« Tout sport impliquant la course à pieds m’est contre indiqué. J’avais donc le choix entre la natation et le cyclisme. Certaines expériences sportives dont l’étape du tour en 2017 m’ont fait pencher vers le cyclisme. Je me suis par la suite spécialisée dans le cyclisme sur piste par affinité (les épreuves chronométrées dont le 500m TT me correspondent). »


Ton objectif sportif aujourd’hui ?


« Mon objectif principal est d’aller décrocher une médaille aux Jeux Paralympiques de Tokyo 2021 sur l’épreuve du 500m départ arrêté, et d’aller jusqu’à Paris 2024. »


Quelle part de temps et d’investissement représente le sport dans ta vie quotidienne ?


« Ma vie quotidienne est actuellement partagée entre mes entrainements et mes consultations dans un cabinet de médecine générale en tant que remplaçante (2 jours par semaine). »


Ta devise ?


« C’est en visant la lune qu’on atterrit dans les étoiles, c’est une phrase de Oscar Wilde revisitée. »


As-tu un modèle de sportif/tive qui t’inspire ?


« Mon entraineur, Grégory Baugé. »


Tes activités extra-sportives ? Tes Passions ?


« Mon travail de médecin généraliste, la musique, le piano, la nature, voir mes amis et les lego. »


Le job de tes rêves ?


« Depuis mon enfance mon rêve est de devenir médecin donc c’est chose faite, même si actuellement ma pratique sportive prend une place plus importante que mon métier dans mon quotidien. »


Une discipline à laquelle tu pourrais t’essayer ?


« L’escalade. »





10 vues