Tennis de Table : A la rencontre de Larbi Bouriah...

Entraîneur à l'US Créteil Tennis de Table, Larbi Bouriah sera le seul représentant du tennis de table algérien aux Jeux olympiques à Tokyo. Le pongiste cristolien a déjà validé son billet lors du tournoi qualificatif à Radès en Tunisie il y a maintenant une année. Larbi sera le neuvième Algérien à vivre les Jeux olympiques en tennis de table. La dernière apparition d’un Algérien petite raquette à la main aux Jeux olympiques d'été remonte à l'édition de Pékin en 2008, avec la participation d'Idir Khourta.

Ågé de 37 ans, Larbi Bouriah, qui a participé à quatre championnats du monde et deux Jeux africains, n’imaginait pas une seconde participer au rendez-vous planétaire du sport. Même pas en rêve. « C’est la cerise sur le gâteau de ma carrière. C’était inespéré car je partais de loin et il n’y avait que quatre places à prendre. J’ai tenté ma chance et c’est passé », raconte celui qui est en équipe d’Algérie depuis 2007.


Sa première sortie avec les Fennecs date de 2008 lors des Championnats arabes au Maroc. Pourtant, lors des premières discussions avec l’équipe nationale d’Algérie, il n’était question que de sparring-partner pour le Franco-Algérien. « C'était une chance à saisir, jamais je n'aurais eu l'occasion d'intégrer l'équipe de France », dit-il avec réalisme.


« Je voulais faire comme les autres, voyager et représenter cette équipe. J’ai travaillé comme un fou pour vivre ces expériences avec l’Algérie. Les JO, c’est une surprise. Je pensais avoir laissé passer ma chance pour Londres 2012 et Rio 2016. J’étais plus jeune, j’avais un meilleur niveau », dit le seul garçon de la famille Bouriah.


Le natif de Créteil va dans quelques semaines vivre son rêve !



226 vues